Bienvenue !

 

J’entends
un tout petit bruit d’océan
il en faut si peu
et les meubles commencent à tanguer
 
J’entends la source chuchoter
à la porte elle hésite
 
Toute la forêt bouge
il en faut si peu
je marche dans les feuilles pourries
je rêve
je suis un arbre
et chaque seconde la vie l’abat.

 
Chaque seconde la vie l’abat
Poème de mon père, Henri Poncet, 1965
A droite, image animée de Matthieu Bourel